Atelier de l’Imaginaire, Ville d’Avray juillet 2003

Le thème proposé est le suivant : si tu étais une couleur, que serais tu ? À quel sentiment as-tu envie d’associer cette couleur ?


Les couleurs du rêve


Si Mathilde était le bleu, elle serait :

Un maillot de bain

De l’eau

Une robe de princesse

Le sentiment serait :

Le bonheur




Si Hortense était le rose, elle serait :

Une rose sans épine

Le ciel rose le soir

Un tissu tout fin

Un serre-tête

Le sentiment serait :

Contente




Le Roi-Statue


Ecrit avec Mélanie et Mathilde (4 ans 1/2), Estelle et Clara (5 et 7 ans), Chloé et Hortense (6 ans, Liam (7 ans), Renaud (8 ans)


Il était une fois un roi devenu une statue de pierre. Ce roi s’appelait le roi Pipeau parce qu’il était rigolo.

Dans la Forêt Tordue vivait la fée des Méchancetés. Un jour, elle transforma le roi en pierre pour prendre sa place au château.

Heureusement, un valet fidèle trouva dans un livre une formule magique pour permettre à la statue de marcher.
Alors, le roi prit le petit prince, son fils, par la main et l’emmena à l’abri pour que la fée des Méchancetés ne lui jette pas le même sort. Il le cacha dans une cabane en haut d’un arbre qui avait tant de feuilles qu’on ne pouvait rien voir.

En grandissant, l’enfant devint l’ami de tous les animaux de la forêt. Les oiseaux lui apportaient à manger. Un matin, il tomba de son arbre. En atterrissant, par hasard, il découvrit un passage secret qui le conduisait au château occupé par la fée des Méchancetés.

Il était devenu grand et courageux. C’était un héros aux cheveux courts, armé d’une épée.

Il avait huit pouvoirs :

- il pouvait transformer les choses et les êtres en différents animaux,

- il pouvait transformer les papillons en coccinelles,

- il pouvait se rendre invisible,

- il pouvait voir partout à la fois,

- il pouvait ouvrir les portes de très loin,

- il pouvait lancer du feu avec les yeux,

- il pouvait transformer des soldats en araignées minuscules pour mieux les écraser ,

- il pouvait transformer la méchante fée en gentille fée.

Dans le passage secret, il s’aperçut qu’il y avait une mer enchantée qu’il fallait absolument traverser. Pour l’aider, il rencontra un chat à mille queues, un oiseau qui se posa sur son épaule, un escargot et une grenouille qui lui montrèrent le chemin. Il arriva devant une porte percée d’une flèche.

Derrière cette porte, il découvrit le livre de formules magiques qui lui permettrait de délivrer son père. Il entra dans une salle où il vit des centaines de plats prêts à être mangés et la fée des Méchancetés assise sur son trône. Il utilisa le pouvoir qu’il avait pour la rendre gentille. Elle devint petite comme une mouche et belle comme une princesse. Elle avait des ailes et les yeux bleus. Elle décida de se maquiller pour le mariage. Ils montèrent dans un train pour partir dans un beau pays brillant où tout était comme de l’or.

Le prince cueillit des fleurs pour les offrir à la princesse. Il libéra son père du mauvais sort. Le roi était très heureux du mariage de son fils, surtout que son fidèle valet, encore lui, avait trouvé le moyen de réunir les deux pays pour que tout le monde puisse vivre ensemble.

Fin